herman de vries

les fenêtres de pierre (2009)

descoure, un vallon sauvage plein de poésie.

dans la plupart de mes travaux, je me préoccupe de notre réalité première: la nature. de mon point de départ zéro, je ne montre que ce qu'ily a - ce qui est là. toute modification, tout ajout est un extra superflu. quelque chose de personnel, quelque chose qui perturbe la communication directe avec le donné.
ma mission en tant qu'artiste est modeste, mais essentielle: je rends l'expérience possible. quand nous traversons la 'réserve', nous voyons le plus souvent des rochers gris, des montagnes, des formations. le contenu de cette archive massive du passé demeure cependant en grande partie inaccessible. les petites fenêtres ouvertes dans une série de formations géologiques sous forme de surfaces de roches bien polies nous donnent un petit aperçu de la richesse contenue dans ces massifs et d'un espace cosmique. je rends visible.

source: herman de vries, 'les fenêtres de pierre', in exhibition catalogue herman de vries (Lyon/Digne-les-Bains 2009) [154].